Lauréats

Les Lauréats 2017

Les Lauréats 2014

Entreprise de moins de 20 salariés :

ATEJA
ateja selfie

Spécialisée dans le développement informatique de solutions pour faciliter la gestion de la relation client et du portefeuille d’affaires, cette TPE a fait le choix de privilégier l’alternance dès sa création. Forte d’une première expérience positive, l’entreprise a réitéré cette opération avec un profil plus technique.
La bonne pratique (innovante, car il est rare de voir une TPE se développer en utilisant les dispositifs de l’alternance) de l’entreprise consiste à former un futur collaborateur par an grâce à l’apprentissage et lui proposer un CDI à l’issue de sa formation.

ALLIANCES TP
alliancetp3

Spécialisée dans les travaux publics, l’entreprise accorde une place importante dans la découverte de ses métiers. Elle accueille plusieurs stagiaires par an, participent à de nombreuses initiatives école/entreprise ce qui lui permet d’identifier des profils intéressants pour son recrutement.
Il y a une vraie volonté et un engagement de la part du dirigeant dans la formation des jeunes.
L’apprentissage est appréhendé comme solution en besoin de compétences, et représente également un état d’esprit. La présence d’un jeune profite aux autres salariés.

PFS (Petrometalic Fluid Systems)
PFS2

Chaque année depuis 11 ans, cette entreprise qui conçoit, réalise et assure l’intégration de systèmes complets de stockage, distribution, régulation et supervision de gaz spéciaux s’engage dans la formation des jeunes par la voie de l’alternance.

Entreprise intergénérationnelle, PFS voit comme un devoir le fait d’accompagner les jeunes dans leurs premiers pas au sein du monde du travail. L’entreprise a le souhait de transmettre aux jeunes la passion du métier, la satisfaction de la qualité d’un travail bien fait, la délégation de responsabilités pour les étudiants motivés ainsi que d’inculquer aux alternants la valeur travail.
Le facteur Humain est au cœur de la pédagogie de PFS. Les binômes jeunes / anciens permettent de transmettre et d’apprendre des autres. C’est en favorisant le bon climat social dans l’entreprise que PFS souhaite promouvoir la connaissance secteur industriel et ainsi donner aux jeunes l’envie de s’engager dans ces voies, trop souvent méconnues.

Entreprise de 20 à 299 salariés :

SAMECO MECALIBRE
SAMECO MECALIBRE

Chaudronnerie, usinage de pièces lourdes, équilibres, usinage de précision, des métiers qui souffrent d’une image en décalage avec la réalité. Présenter les métiers de l’entreprise de manière ludique et les «faire-aimer» est devenu un objectif majeur pour l’entreprise (participation à des actions école/entreprise pour différents publics et tout-au-long de l’année, projet commun et partagé entre l’entreprise et le CFA.

En 2014 :

  • Embauche envisagée d’un apprenti en fin de BTS
  • Poursuivre avec les apprentis sur un diplôme de niveau supérieur
  • Développer leurs compétences en CFAO
  • Continuer à développer des actions pédagogiques transverses avec leur centre de formation
  • Aller plus loin dans le tutorat et développer des formations des salariés afin d’accompagner au mieux les jeunes.

DUNKERQUE LNG
DUNKERQUE LNG

Dunkerque LNG construit le terminal méthanier du port de Dunkerque et a fait le choix d’entreprendre une démarche GPEC afin de permettre au territoire du dunkerquois de bénéficier des compétences formées et développées par le personnel au cours de ce chantier, lorsque le chantier sera terminé en 2015.
Dans ce contexte, Dunkerque LNG est à l’origine de l’opération « 50 jeunes en alternance » qui vise à intégrer 50 jeunes en alternance dans les entreprises du chantier. En parallèle, d’autres entreprises du territoire sont démarchées afin que les jeunes puissent potentiellement être embauchés suite à leur fin de contrat : leur formation étant sanctionnée par un CQP, et disposant d’une expérience significative valorisante de travail sur un grand chantier.

Dunkerque LNG donne donc la possibilité à des jeunes d’apprendre leur métier sur un chantier
« école » à taille réelle et œuvre aussi pour garantir la continuité de leur parcours professionnel.
Aujourd’hui, sur les 50 jeunes accueillis en alternance sur le chantier dans 10 entreprises, une
quinzaine intéressent déjà leur entreprise d’accueil pour une embauche à la sortie (métiers
chaudronnier, gestionnaire de documents, tuyauteur, soudeur, appui HSE, électricien, mécanicien, etc.).

LEFRANClefranc1

Tout comme un film prend vie grâce à ses acteurs, une société s’anime par son personnel, et c’est pourquoi LEFRANC, basée à Calais, se présente comme une Compagnie. Embauché en tant que « salarié », on devient « compagnon de route » grâce à l’intégration dans la troupe. « Progressivement, mais durablement, les compagnons s’intègrent à l’Equipe et nous poussent vers un métier en mutation, donc d’avenir », c’est avec ces mots que l’entreprise LEFRANC présente sa politique d’intégration.

En effet, la société repose sur des binômes intergénérationnels Techno-Commercial et Assistant
Technique décrits comme des duos mythiques du cinéma, tels que The Artist ou Men in Black.
A travers l’alternance, cette entreprise a privilégié la motivation et a accentué l’intégration et la
formation interne, ce qui a créé une dynamique de coopération intergénérationnelle.
Face à un manque de compétences spécifiques, introuvables sur le marché du travail et à un turn-over naissant, elle a fait le choix d’intégrer durablement les nouveaux embauchés pour les faire monter en compétence. L’analyse de ses besoins en formation permet de mettre en place les outils adaptés en faisant un suivi régulier. L’accompagnement GPEC dont a bénéficié l’entreprise a permis la mise à jour de ses outils d’intégration et de GPEC tels que le livret d’accueil, le plan de tutorat, la découverte des différents fonctions de l’entreprise ou l’accompagnement tutorial…

Entreprise de plus de 300 salariés :

SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer Français)
SNCF1

Présente dans les domaines du transport de voyageurs, du transport de marchandises, elle réalise la gestion, l’exploitation et la maintenance du réseau ferré national pour le compte de RFF.
2011 : la SNCF constate que 3 sociétés de services prestataires ont de la difficulté à recruter. Face à cette pénurie de main d’œuvre locale, la SNCF leur propose alors de former des jeunes, en situation de décrochage scolaire, par la voie de l’apprentissage.
2014 : la 4ème promotion est lancée (à noter un taux de réussite sur les 79% sur les 3 premières promotions)
Projet articulé par la Plateforme régionale du pacte pour l’emploi-avenir pour les jeunes de 18 à 25 ans.
La SNCF a impulsé la mise en place d’un comité de pilotage dans lequel on retrouve : entreprises, plateforme emploi et avenir, le lycée Jean Rostand, des animateurs territoriaux de l’apprentissage, les missions locales, et la maison de l’emploi, le CFA académique.
Un projet est avant tout une aventure humaine, l’apprentissage fait partie intégrante des valeurs de la SNCF.

EFS (Établissement Français du Sang)
EFS

Dans un secteur où l’alternance est souvent rare, l’EFS Lille marque une véritable volonté de former des tuteurs. En 2013, la direction générale de l’EFS a impulsé le développement de l’alternance dans le cadre de leur accord cohésion sociale et égalité des chances.
Depuis, 14 contrats en alternance ont été signés en 2014. 5 contrats se prolongent au sein de la
structure. Autre action, 5 contrats ont été développés sous couvert de la mission handicap intégrant des personnes en situation de handicap et en reconversion professionnelle grâce à un outil de professionnalisation sur mesure.
L’implication des différents acteurs GEIQ et ADEFA et la mise en place de parcours innovants était nouveau pour l’EFS.
L’intégration en contrat de professionnalisation a permis d’affiner plus précisément les compétences nécessaires dont avait besoin le service.

OVH (On Vous Héberge)
OVH 1

N°1 de l’hébergement en France de sites web, l’entreprise, peu utilisatrice de l’alternance décide de franchir le cap et de se lancer, et former ainsi les jeunes aux métiers de demain.

La difficulté des recrutements en direct a amené cette entreprise à repérer des collaborateurs
directement à la source, soit dans les écoles dispensant la formation appropriée au métier de conseiller technique. Une classe spécifique OVH a donc vu le jour en partenariat étroit avec le lycée Gaston Berger de Lille. Les entretiens, la sélection et l’accueil ont été menés conjointement. Le dispositif de formation allie à la fois de la formation interne et externe. 5 contrats de professionnalisation permettront ainsi aux candidats d’obtenir un BTS SIO en alternance.

L’intégration de nouveaux collaborateurs permet ici de renouveler l’état d’esprit dans les équipes de conseillers techniques, mais également d’établir une organisation adaptée, dans un contexte d’activité intense. D’autre part, la formation dispensée en interne par les salariés les valorise en tant que tuteurs.
La transmission des connaissances spécifiques assurée en interne complète les cours théoriques. La clef réside dans l’équilibre de management de projet, avec comme facteur essentiel l’implication des ressources et décideurs internes, et des partenaires externes.

En 2014, catégorie spéciale « Les jeunes qui entreprennent » :

PINGFLOW
PINGFLOW 2

Créée en 2013 par Claire Jolimont (formation école de commerce) et son frère (ingénieur en informatique), PINGFLOW créée des solutions d’affichage WEB adaptées aux besoins de la supplychain Le Master apprentissage à l’IESEG a permis à Claire Jolimont d’appréhender la gestion d’entreprise.

Au sein de son entreprise d’accueil (DPC Engineering), elle remporte le prix Intraprenariat Créa’Sup pour les projets d’innovation dont elle a la charge. Elle suit le programme « Innovation et Entreprenariat » à Stanford en partenariat avec Euratechnologies, ce qui lui permet de découvrir l’économie du numérique.
Ce parcours a permis de faire germer l’idée de PingFlow ; la création d’entreprise étant un projet qui taraudait depuis longtemps Claire Jolimont et son frère.
Ce qui rend l’entreprise originale c’est d’une part son équipe fondatrice : frère / sœur ; l’utilisation des nouvelles technologies du big data et du data visualization ainsi que des belles références dans le monde industriel : EADS, Toyota, Tractor Class, Sogerma, etc.

Les Lauréats 2013

Pepites de l'Alternance 2013 - Selection - Photos Florent Mayaud-22

Crédit photo Florent Mayaud

1ère catégorie récompensée : « Entreprises de moins de 20 salariés »
- HANDIEXPERH
- LA BARATTE
PARAFETE

2ème catégorie récompensée : « Entreprises de moins de 20 à 299 salariés »
- CATHELAIN
- SOGEMA
- ONDULYS

3ème catégorie récompensée : « Entreprises de moins de plus de 300 salariés »
- VEOLIA
- ROQUETTES FRERES
- TEREOS

4ème catégorie récompensée : « Entreprises Industrielles » 2013, année de l’industrie : FONDERIE ACIERIE DE DENAIN